Mirabel ou Dorval?

Route des Gerbes d Angelica

En 1969, le premier ministre canadien Pierre Elliott Trudeau a pris trois décisions controversées. Avec le bill Omnibus, il a décriminalisé les actes homosexuels en privé entre adultes consentants, avec la loi sur le bilinguisme fédéral il a fait du français et de l’anglais les deux langues officielles du Canada … et il a choisi le site de Sainte-Scholastique pour le nouvel aéroport international de Montréal en plein territoire agricole. Il ne s’attendait probablement pas à ce que ce soit cette dernière décision qui soit la plus controversée.

Les expropriations massives d’agriculteurs qui s’ensuivirent dans les limites ce qui est maintenant la ville de Mirabel, née de la fusion des anciens villages du territoire, expropriations qui visaient quinze fois plus de terrains que ce qu’occupa l’aéroport au fait de sa gloire, allaient amener une longue saga juridico-politique qui allaient durer plus d’un tiers de siècle. Ce n’est en effet qu’en 2006, après la fermeture définitive de l’aéroport aux vols de passagers, que les dernières rétrocessions de terres furent complétées.

Aujourd’hui, le fan de Starmania ne retrouvera plus en l’an 2016 le Mirabel auquel Luc Plamondon fait référence dans sa chanson Monopolis. L’aérogare vient d’être démolie et les pistes d’atterrissage servent désormais aux entreprises de l’industrie aéronautique maintenant installées autour de l’ancien aéroport comme Bombardier. L’agriculture a repris largement sa place malgré le développement rapide de la nouvelle ville de Mirabel dont la population a quadruplé durant les 45 dernières années passant à plus de 42,000 habitants. Ironiquement, c’est aujourd’hui l’ancien aéroport de Dorval, à ne pas confondre avec Mirabel, qui porte le nom de l’ancien premier ministre décédé.

Regarder le beau

Certains soutiennent que Mirabel vient de l’occitan et voudrait dire ‘regarde le beau’, soit une vue panoramique pour admirer la beauté du paysage. En poursuivant de Saint-Eustache vers Mirabel votre exploration du terroir laurentien, le rang de la Fresnière vous amènera jusqu’à Intermiel, un de ses joyaux. L’entreprise se démarque par son originalité et son côté innovateur. Au fil des ans, plusieurs gammes de produits, issus des matières premières de la ferme ont vu le jour : des miels bien sûrs, mais aussi des hydromels, du sirop et des produits de l’érable, des produits et du moût de pomme, ainsi que des cidres de glace.

Un peu plus loin sur le rang Saint-Vincent, la Route des Gerbes d’Angélica vous fait découvrir dans un cadre champêtre enchanteur sur sept âcres quatorze magnifiques jardins thématiques, une merveille pour les sens . Des aires de pique-nique, de jeux, un pavillon couvert, boutique et petit bistro offrant de nombreux produits du terroir.